Marie-Charlotte Morin revient au cours d'un show inédit sur son expérience du doctorat. En exclu sur Grand Labo.

Des illusions perdues du jeune chercheur à sa poursuite de carrière parfois compliquée après la thèse, sa conférence dresse un panorama caustique mais réaliste dans lequel pas mal de jeunes chercheuses et de jeunes chercheurs se retrouveront sans doute.

Marie-Charlotte Morin, c'est cette docteure en biologie dont le pitch de trois minutes lui avait valu d'être un peu la star de la première édition de "Ma Thèse en 180 Secondes". Souvenez-vous, ça parlait de l'anus d'un ver et c'était à la fois drôle, rythmé et pédagogique.

Depuis, Marie-Charlotte n'a pas chômé. Elle animait encore l'année dernière avec Mathieu Vidard et Pierre Girard la finale nationale de "Ma Thèse en 180 Secondes" à la Maison de la Radio. Et elle a porté sur les planches une pièce de théâtre intitulée Tout le monde descend, qui dénonce l'obscurantisme et tourne en ridicule les adversaires de la théorie de l'évolution.

Bon, allez. La vidéo !

Un spectacle organisé le 23 mars 2018. Captation Charles Germaneau.

Show à l'improviste

Ce petit show, enregistré à Strasbourg le 23 mars dernier, devait être à l'origine partie intégrante d'une soirée consacrée au réseau des docteurs de l'Université de Strasbourg. Mais cet événement a malheureusement dû être annulé à la dernière minute. Il a fallu trouver en quelques heures un autre lieu pour que Marie-Charlotte Morin puisse se produire sur scène. Et c'est grâce à la Ruche aux Deux Reines que le spectacle - en comité réduit - a pu se tenir.

Le récit en accéléré de cette mission impossible, je l'avais partagé sur le compte Instagram de Grand Labo.

N'hésitez pas à partager la vidéo de Marie-Charlotte Morin et à nous faire part de vos commentaires sous cet article !