Le débrief de la semaine

Trump ― C'est ce qu'on appelle faire volte-face. Lundi, l’administration fédérale a changé d’avis et ne demandera finalement pas aux étudiants des universités américaines passées au tout en ligne de quitter - ou de ne pas venir - aux États-Unis. Le MIT et l'Université d'Harvard, qui avaient engagé un recours, se félicitent de cette décision tout en soulignant que l’administration pourrait bien, toutefois, revenir à la charge avec une nouvelle mouture du texte dans les prochains mois.

LPPR ― Frédérique Vidal qui, lors du remaniement ministériel de la semaine dernière, a été confirmée à son poste de Ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, a confirmé mercredi sur France Info que la loi de programmation pluriannuelle de la recherche serait présentée en Conseil des ministres mercredi 22 juillet.

OpenAccess ― La cOAlition Plan S a publié mercredi un document qui accélère les choses en matière d'open access. Objectif : rendre effective l'obligation qu'ont les chercheurs financés par des structures membres de la cOAlition S de publier leurs travaux en open access, indépendamment des pratiques des éditeurs scientifiques. Ceux-ci sont informés que les chercheurs dont ils veulent publier un article sont liés par une obligation supérieure de publier leurs manuscrits acceptés sans délai sous licence creative commons.

Budget européenDans un appel commun, en pleine discussion sur le budget qui doit être alloué à la recherche dans le cadre du plan Horizon Europe (2021-2027), et qui chaque semaine semble se réduire davantage, l’European University Association (EUA) et plusieurs autres organismes « rappellent aux gouvernements que l'Europe a collectivement besoin de connaissances et de compétences assez fortes pour lutter contre l'actuelle crise sanitaire et relever les nouveaux défis qui pourraient advenir ». On peut suivre cette question sur Twitter avec le hashtag #EUInvestinknowledge.


Lu, vu, entendu cette semaine

> Pourquoi même les gens intelligents sont sensibles aux sirènes de la mauvaise science [Medium]
> Exemples vécus à l'appui, la jeune chercheuse Lala Tanmoy Das montre que le racisme dans le monde de la recherche est une réalité dont les universités devraient se préoccuper activement [Science]
> L'Université de Harvard partage son expérience du déconfinement [Harvard Gazette]
> Selon cette tribune, « les conférences scientifiques en ligne offrent un potentiel de diffusion, d’ouverture et de socialisation inouï » [Le Monde]
> La chercheuse australienne Dorothy Broom partage six conseils aux scientifiques qui, comme elle, défendent une cause [i2insights]
> Ces chercheurs du MIT et de l’Université de Regina ont peut-être une solution pour prévenir la diffusion de fausses nouvelles sur COVID-19 [FastCompany]


Agenda


> Première édition française de ComSciCon / 4 septembre 2020 / Paris-Saclay. Un workshop unique sur la communication scientifique dédié aux doctorants et doctorantes. S'inscrire.

>ECSA Conference 2020/ 6-10 sept. 2020 / En ligne
Sciences participatives et place des citoyens dans la production de savoirs. En savoir plus.

>MED2020/ 16-17-18 novembre / Marseille
État des lieux des connaissances scientifiques et des enjeux auxquels l’environnement méditerranéen fera face dans les décennies à venir. En savoir plus.


Wait, what ?

« La science ne devrait pas s'opposer la réouverture des écoles » à la rentrée, estimait jeudi porte-parole de la Maison-Blanche Kayleigh McEnany. Avant d'ajouter « la science est de notre côté ». Vu comme ça, évidemment...