Le créateur du Sense of Wonder est aussi l'auteur d'une thèse en astrophysique consacrée à l'évolution des galaxies. Dans ce cinquième épisode de Poster, on vous emmène à la rencontre d'une étoile montante de la vulgarisation scientifique : Sébastien Carassou.

Retrouvez tous les épisodes de Poster sur iTunes, Soundcloud, Deezer et Spotify.

D'où vient la diversité des galaxies ? Pourquoi sont-elles de taille, de formes, de couleurs si différentes ? Comment se forment-elles et évoluent-elles ? C'est à une partie de ces vastes questions que Sébastien se consacre au cours du doctorat qu'il mène à l'Institut d'Astrophysique de Paris. Parmi ses encadrants, Valérie de Lapparent, la chercheuse qui a découvert dans les années 80 que les galaxies ne se répartissent pas de façon aléatoire dans l'Univers mais qu'elles sont alignées sur ce que l'on appelle la "toile cosmique".

Reste à savoir comment se déploient ces galaxies sur cette "toile" et en vertu de quelles lois. C'est un des sujets qui occupe une grande partie des astrophysiciens dans le monde... y compris Sébastien, dont les travaux portaient sur la modélisation de l'évolution des galaxies. Il a contribué à développer de nouvelles méthodes statistiques permettant d'inférer ces lois d'évolution.

Pas simple ! Car ce photon, ce grain de lumière qui nous parvient de la galaxie observée subit bien des choses pendant son voyage qui le mène jusqu'à la lentille de notre télescope... sans même parler des biais attachés au téléscope lui-même. "Mon travail consistait en quelque sorte à simuler des images de téléscopes sur lesquelles je peignais des petites galaxies à partir d'un modèle d'évolution de galaxies. Et je comparais le tout aux images des téléscopes."

Sense of Wonder

Sébastien n'est pas venu à la recherche par atavisme. Son goût pour les sciences, il le doit à l'origine à la culture cinématographique populaire et à l'émerveillement pour la beauté de l'univers que ses premières lectures sur l'astronomie suscitent en lui.

Sébastien présente Cosmos, l'un des ouvrages qui l'a le plus inspiré.

Aujourd'hui, quel bilan fait-il de son expérience de recherche et de ses années de thèse ? "La science" confie-t-il à la fin du podcast, "c'est pour moi un processus un peu frustrant : tu passes 90 % du temps soit à nager dans une mer d'inconnus soit à débugger du code. L'intégralité du plaisir que je retire de la recherche vient de la vision d'ensemble qu'elle donne. Cette vue d'ensemble, je l'ai approchée au moment de la rédaction de ma thèse". Et très certainement aussi au moment de concevoir et de tourner les vidéos de sa chaines YouTube... Pas complètement étonnant que Sébastien ait finalement préféré la voie de la vulgarisation scientifique à celle de la recherche pure et dure. Une façon, évidemment, de continuer à cultiver ce sens de l'émerveillement qui lui est si cher.


Interview réalisée le 4 octobre 2018. On peut lire la thèse de Sébastien Carassou ici, le soutenir sur Tipeee là, et s'abonner à sa chaîne YouTube ici.