arrow-left arrow-right brightness-2 chevron-left chevron-right circle-half-full dots-horizontal facebook-box youtube-box soundcloud-box instagram-box facebook loader magnify menu-down rss-box star twitter-box twitter white-balance-sunny window-close
Une Idée En Tête #2 : Une nouvelle génération de pigments à base d'or avec Ugiel
2 min read

Une Idée En Tête #2 : Une nouvelle génération de pigments à base d'or avec Ugiel

Deuxième épisode de notre série "Une Idée en Tête", le podcast de Grand Labo dédié à la valorisation scientifique.
Une Idée En Tête #2 : Une nouvelle génération de pigments à base d'or avec Ugiel

Rencontre avec Jérôme Majimel, chargé de recherches à l'Institut de Chimie de la Matière Condensée de Bordeaux (ICMCB) et fondateur de la startup Ugiel, une société basée en Gironde qui propose une nouvelle génération de pigments à partir de particules d'or ou d'argent.


Tout part d'une collaboration avec une l'artiste plasticienne des Beaux-Arts de Bordeaux, Marie Minot, avec laquelle il travaille sur l'image des nanoparticules dans le cadre d'un projet arts et science développé lors de l'année internationale de la chimie en 2011. « Je prenais des photos de microscopie électronique de petites particules d'or et d'argent », explique Jérôme Majimel, « et Marie détournait le sens premier de ces photos. Pour obtenir certains résultats esthétiques, nous avons développé des procédés de fabrication ». Le chargé de recherches prend alors la mesure du pourvoir esthétique de ces objets qui occupaient les paillasses de son laboratoire.

On le sait depuis les Romains, qui maniaient parfaitement l'art de la verrerie : si l'on arrive à contrôler la taille et la forme de ces objets on arrive à contrôler leur couleur. « Progressivement, on est arrivé à comprendre, par le biais d'outils de caractérisations, ce qui se passait dans ces objets et on a su le reproduire en laboratoire. Les applications esthétiques n'étaient pas très développés à l'époque et c'est là-dessus que nous avons décidé de partir. »

Concrètement, Ugiel proposera des traitements de nouvelles générations, à base de particules d'or ou d'argent. Les secteurs de la cosmétique, de l'imprimerie, du packaging et de la bijouterie, qui sont en recherche constante d'innovation, sont visés. Atout de la solution développée par Jérome Majimel ? Les pigments à base d'or produits ont ceci de particulier que l'or est biocompatible, grande valeur ajoutée dans les applications cosmétiques. Autre particularité, explique le chargé de recherches : « on arrive à faire de la couleur dorée avec de l'or, mais pour produire cette couleur dorée, nous parvenons à n'utiliser que 3% à 4% d'or par rapport à une paillette d'or massive. On réduit ainsi largement les coût des productions pour obtenir un pigment doré à basé d'or ».

La suite à écouter dans le podcast...

Interview réalisé le 3 septembre 2019 à l'ICMCB

Rejoignez gratuitement Grand Labo et recevez notre newsletter hebdomadaire.

S'inscrire
Déjà membre ? Connectez-vous
Vous vous êtes inscrit à Grand Labo.
Bravo ! Votre compte est désormais activé, vous avez accès à tout le contenu du site.
Vos informations ont été correctement mises à jour.